•  치즈 인 더 트랩

    CHEESE IN THE TRAP

     

     Corée | 2016 | Comédie - Romance | 16 épisodes

     

    Cela faisait plus de quatre ans que je n'avais vu ce drama. J'en gardais à l'époque un bon souvenir.
    En feuilletant, le catalogue Netflix j'ai découvert qu'il l'avait. J'ai donc sauté avec enthousiasme sur ce projet que j'avais tant aimé. Hormis, une traduction à en faire saigner les yeux, j'ai adoré le revoir bien que mon point de vue ait quelque peu changé en 4 ans. Est-ce le fait d'être entrée dans la vie active et de m'approcher de la trentaine qui fait cela ? Je ne sais pas.
     

    Une chose est sûre, la fin est en totale adéquation avec le scénario proposé. Les personnages sont tous complexes, loin d'être lisses et c'est cela le gros point fort de ce drama. (Exception tout de même pour Kwon Eun Taek, Jang Bo Ra et Lee Da Yeong qui sont un peu des personnages clichés à Dramaland.)
     

    Contrairement, à la première fois, je n'ai pas apprécié le personnage de Seol (bien que sublimement interprété par Kim Go Eun). Elle a un caractère plutôt asociale. C'est une héroïne fade, molle, indécise, soumise et très puritaine. Son rôle peut facilement nous agacer.

    Yu Jeong est le protagoniste le mieux amené dans cette série. Il ne faut pas oublier que c'est un sociopathe et les scénaristes ont pleinement réussi le job dans l'établissement de son personnage. Il a bien une capacité limitée à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l'égard d'autrui qu'à son propre égard. Ce qui explique son manque d'empathie lorsqu'il est confronté à la souffrance des autres, son impulsivité dans ses actes et sa maîtrise de l'art de la manipulation. Sa conception du bien et du mal se base sur les normes et les attentes de Seol (son groupe). Pour cela, je tire mon chapeau.

     

    Baek In Ho avait été mon gros coup de cœur lors de mon premier visionnage en 2016, je dois dire que je l'apprécie encore mais un peu moins qu'à l'époque. Lorsqu'il était au lycée, c'était un jeune homme très imparfait, égocentrique à la limite du narcissique. En autre, il aimait n'avoir Yu Jeong que pour lui, au point d'éloigner les autres en racontant des immondices sur son dos !

     Enfin, Baek In Ha est tout bonnement détestable jusqu'à la fin ! Je n'ai pas lu le webtoon, donc je ne pourrais dire si le fait qu'elle hurle en permanence soit réellement nécessaire au fonctionnement de ce programme (j'émets de sérieux doutes, puisque j'ai vu Lee Sung Kyung dans d'autres dramas et elle crie toujours autant). Mais c'est tout simplement agaçant ! Chacune de ses apparitions m'irritait au point de vouloir sauter ses passages. Je ne l'ai trouvée à aucun moment drôle. Non. Elle était pitoyable, hautaine et diabolique. Diabolique dans le sens où elle connait très bien la maladie de Yu Jeong et lors de ses phases de colère, le pousse à "passer à l'acte" au lieu de laisser les choses s'apaiser, de prendre un peu de distance, de laisser la personne seule jusqu'à ce qu'elle se calme comme ce qu'il est recommandé de faire face à des sociopathes. Chose qu'elle sait pourtant bien. Ces deux jumeaux étaient donc en réalité néfastes, toxiques pour Yu Jeong. Ce qui est risible quand on pense que le père les a adoptés pour apaiser le trouble de son enfant !

    Bref, le point fort de ce drama restera son scénario bien ficelé, la psychologie du personnage de Yu Jeong (ça fait du bien de voir des sociopathes qui ne sont pas forcément des tueurs en série) et  l'incroyable jeu d'acteur de Kim Go Eun et Park Hae Jin. Gros coup de ❤ pour l'OST : Saltnpaper - Go Lyrics (English Version).

    Il restera un de mes dramas préférés où on ne voit pas les épisodes passer !

    Maamotto

     

    Avez-vous vu ce drama ? Qu'en avez-vous pensé ? 

                                                               

     


    6 commentaires